S'abonner
Transport

Fortes ambitions pour le groupe Trouillet

Publié le 14 février 2024

Par Elodie Fereyre
< 1 min de lecture
Grâce à ses résultats en croissance pour 2023, le groupe Trouillet compte bientôt dominer le marché français de la carrosserie industrielle et prévoit de nombreux investissements.
Le groupe Trouillet va investir plusieurs millions d’euros pour soutenir ses ambitions ©Trouillet

73 millions d’euros de chiffre d’affaires (+30 %) et 3 200 véhicules livrés en France en 2023 : les résultats sont au beau fixe pour le groupe Trouillet. Pour rappel, l’entreprise familiale, spécialiste de la carrosserie industrielle, est née il y a 67 ans.

Aujourd’hui dirigée par la 3e génération, elle s’est développée au fil des ans et a connu une année 2023 riche en projets : le lancement de trois nouveaux produits (un utilitaire frigorifique, une carrosserie très légère et une semi-remorque pour le transport d’engins), la réouverture d’une de ses usines, et l’augmentation de la production de VUL, qui a ainsi doublé.

Des ambitions fortes

Pour les années à venir, le groupe veut aller encore plus loin. Son ambition est claire : "prendre la place de leader de la carrosserie industrielle sur le marché français en misant sur les segments VUL et VI". Pour cela, Trouillet a prévu des investissements de plusieurs millions d’euros pour perfectionner ses usines (achat de nouvelles machines, industrialisation des process), pour lancer de nouveaux produits, recruter de nouveaux profils (70 postes à pourvoir) et d’ouvrir deux nouvelles agences en 2024 pour densifier son maillage.

Ainsi, la gamme utilitaire du groupe va se développer sur le segment frigorifique avec de nouveaux modèles du 4 m3 au 14 m3. Tout comme la gamme véhicules industriels avec une déclinaison en porteur de la semi-remorque porte-engins lancée l’année dernière.

Partager : 

Sur le même sujet

cross-circle